Aller à : navigation, rechercher

Hacke les pirates

Hacke les pirates, moussaillon !

hacke_les_pirates from centre culturel isbergues on Vimeo.

Description :

Type: Installation numérique interactive - médiation auprès du public nécessaire - utilisation d'une carte Makey Makey, du logiciel scratch et d'un ordinateur

Difficulté : Facile

Temps de création : environs 7 heures

But : Utiliser les outils numériques pour valoriser les collections de la médiathèque. Promouvoir l’interaction numérique et les objets connectés en médiathèque afin de susciter l’intérêt des usagers aux technologies numériques. Objectifs :Présenter une sélection d'ouvrages sur le thème de la piraterie en utilisant le vecteur ludique.

Public : tout public

Prérequis en électronique pour le montage : aucun

Le concept : Vous connaissez le jeu Docteur Maboul ? Et bien le voici transposé sur le thème des pirates. Le but du jeu : pirater les pirates ! Comment ? En leur dérobant leur trésor dissimulé un peu partout sur le bateau. Mais attention, la vigie (pirate) veille et au moindre faux pas c'est la canonnade assurée et la perte d'un point de vie ( vous en avez 10).

Matériel nécessaire:

- une carte Makey Makey

- un ordinateur,

- logiciel scratch

- du carton ( celui des ramettes papier est très bien, (en prévoir 2)

- de la peinture acrylique

- de l'aluminium

- des pots de yaourts et des petits pots pour réaliser des mini muffins

- un bâton rond de 8mm d'épaisseur pour le mât, un bâton rond de 6mm pour les voiles

- du papier A3 pour la conception de la voilure.

- baguettes japonaises ou récupération de manches de pinceaux fins

- une gomme et quelques élastiques

- un petit moteur 4V

Phase 1 : concevoir le bateau pirate

C'est l'étape la plus longue, environ 5 heures de travail. A l'aide du patron reprenant le profil du navire, découper les côtés du bateau et les coller sur un fond de carton large de 15,5 centimètres. Y placer le petit mât à la proue du bateau (avant). Il est enserré dans les deux parties de la coques et le fond. Percer des trous dans la coque suffisamment gros pour y passer les pièces d'or des pirates et les baguettes qui permettront de les extirper.

<center>Structure.jpg Coqueetpont.jpg

mise en peinture de la coque du navire. Fabrication du mât :

Mate.jpg


Le pont supérieur est découpé à la largeur de la coque et il est assemblé puis collé au mât. De même , on colle au pistolet le bouchon à l'extrémité du mât pour y coller par dessus le moteur qui fera tourner le pirate réalisé en paper toy. Modèles de pirates en papertoy disponibles ici : Pirates en papertoys .

Le pirate de vigie en haut du mât est disponible en suivant ce lien : Vigie pirate !

Au niveau de la coque, à l'intérieur, on place des pots de yaourt ou des mini moules à muffin entourés de papier d'aluminium au niveau des trous réalisés au préalable.

Pot1.jpg Pot2.jpg

Ils sont fixés avec du gros rouleau adhésif à l'intérieur de la coque. Veiller à bien laisser une partie d'aluminium accessible pour y fixer les pinces crocodiles du Makey Makey. On peut également utiliser de petits moules à muffin en carton.

Muffin.jpg

Vuecoque.jpg Intercoque.jpg

Dimensions.jpg Voile.jpgEcart.jpg

Ci-dessus quelques dimensions du navire. et ci-dessous le patron du profil du navire à reproduire sur une feuille de papier A3. Ensuite à découper et reproduire sur un morceau de carton.

Patronnavire.jpg

Sur le pont supérieur on peut également ajouter des caches sur le même principe que les pots de yaourt, en utilisant de l'aluminium ou de la peinture électrique.

Cache1.jpg Cache2.jpg

Phase 2 : création de la programmation sur scratch

Il a fallu environ une heure pour sa conception. Vous pouvez le récupérer ici pour gagner du temps : Programme sur scratch hacke les pirates, moussaillon!

Scratchnavire.jpg

Le principe est le suivant : à chaque fois que les baguettes touchent la partie aluminium, la touche espace de l'ordinateur est activée, ce qui provoque la mise en route du moteur et le lancement du son des canons ainsi que la perte d'un point de vie. Il n'y a que la touche espace qui est sollicitée.

Baguettes.jpg

Phase 3 : câblage du navire relié au Makey Makey

Compter environ une heure pour bien ajuster l'aluminium aux pinces crocodile et vérifie les contacts électriques. On place l'extrémité d'une pince crocodile sur chaque pots recouverts d'aluminium. L'autre extrémité est placée sur un anneau d'acier d'environ 5cm de diamètre. De cet anneau en acier partira un seul et unique fil vers la touche espace du Makey Makey. Ceci permet d'éviter d'avoir 9 fils reliés ensemble sur la touche espace et donne plus de clarté au montage. Le moteur du mât est enfiché dans une sortie du makey makey nommée D14 et l'autre fil sur earth. J'ai retiré le moteur situé dans la coque du navire car sur la carte makey makey version 1, il y avait des bugs et les points de vie n'étaient pas décomptés.

Pour les pépites placées dans le navire, j'ai utilisé des pépites déjà modélisées sur thingiverse.com. Si vous n'avez pas d'imprimante 3D, vous pouvez également vous servir de cartons et imprimer dessus des pièces d'or.

Makmak.jpg

Phase 4 : Mise en avant des sélections de documents, présentation et animation du dispositif auprès des usagers

Choisir des ouvrages sur le thème de la piraterie et les mettre en valeur sur une belle table à côté de l'installation interactive. Il ne reste plus ensuite qu'à interpeller l'usager dubitatif posté à côté du navire et l'inciter à hacker les pirates... A l'Abordage !

Pir3.jpg Pir2.jpg Presentationpi.jpg


Pir4.jpg

Vous pouvez retrouver notre sélection non exhaustive sur le sujet en suivant ce lien : Les pirates débarquent au centre culturel!


Dominique ROSZAK, Animateur multimédia - Centre Culturel D'Isbergues